Vidéogramme

header - videogramme-camera
header-videogramme-camera-smartphone

Formation Vidéogramme

Pierre Tomy Le Boucher vous propose une présentation gratuite (sur site) des formations proposées par le centre de formation.
Le jeu de questions / réponses permettra d’apporter des réponses concrètes aux salariés.
Organisation et renseignements au 06 19 62 02 75

Définition

Analyser et inscrire une idée ou un concept sous forme de « timeline » (représentation graphique du déroulement du film). Réalisation d’un scénario et d’un scénarimage (story-board) permettra d’analyser le découpage précis du film. Prise de vue puis montage, bruitage et musique et sa diffusion sur Youtube, Vimeo ou Dailymotion.

Public

Toute personne ayant besoin de réaliser des histoires ou des présentations en vidéo.

Objectifs

Proposer une formation qui permet de maîtriser l’ensemble des opérations en vue de la réalisation d’un film sur support DVD ou pour Internet.

Pré-requis

Connaissance de Windows et avoir un regard technique sur le cinéma et les clips vidéo.

Dates, durées, tarifs

Les stages se déroulent dans votre établissement. Les dates de stage sont déterminées d’un commun accord en fonction du nombre de candidats. Si vous désirez organiser votre propre contenu de formation afin de répondre à des exigences spécifiques, n’hésitez pas à nous consulter pour plus de renseignements.

Droits d'inscription pour 1 personnes

  • 4 heures : 260.00 € HT
  • 8 heures : 520.00 € HT
  • 20 heures : 1300.00 € HT

Droits d'inscription pour 2 personnes

( soit une une réduction de 50% sur la formation de la deuxième personne )
  • 4 heures : 390.00 € HT au lieu de 520.00 € HT
  • 8 heures : 780.00 € HT au lieu de 1040.00 € HT
  • 20 heures : 1950.00 € HT au lieu de 2600.00 € HT

En savoir plus sur la formation Vidéo Numérique

La réalisation de vidéogrammes impose l’établissement d’un langage commun, c’est pourquoi il vous sera proposé un organigramme présentant l’ensemble des possibilités offertes par ce stage avec la présentation du matériel et des logiciels utilisés.

L’analyse d’un court métrage

Les films diffusés au cinéma ou à la télévision ainsi que les reportages, les publicités, les émissions sont regardés par tous. Les qualités esthétiques, les histoires, etc. sont autant d’éléments qui sont livrés à la sagacité des spectateurs. Il est peu probable qu’une réalisation moyenne diffusée à la télévision soit supportée par un téléspectateur français. Les images médiocres obtenues par des téléphones filmés par des badauds ont une caractéristique de véracité et viennent enrichir les informations d’un journal télévisé. La qualité des productions françaises est due à de grands professionnels avec de nombreux moyens. Grâce à l’analyse d’une série de séquences vidéo, il sera possible de comprendre et de mesurer ce langage spécifique qu’est celui du cinéma. Une analyse iconographique permettra d’appréhender les notions d’ambiance, de découpage, de tonalité, de rythmicité. L’analyse sémiologique permettra de comprendre le langage des images avec leurs référentiels : « je vois ce que je suis ! ».

Le timeline et scénario

Dans un cadre défini, le groupe de stagiaires réfléchira et proposera la réalisation de la mise en place d’un concept, d’un thème ou plus simple une histoire. La faisabilité du projet sera prise en compte dans le cadre des locaux et accessoires à disposition. Ce projet collectif proposera de répondre aux questions « quoi, pourquoi et comment ?». Le groupe établira la mise en place de la rythmicité du film sous une forme graphique. Le l’analyse de ce scénario et de ce timeline permettront d’apporter des corrections et faire de nouvelles propositions.

Le scénarimage (Story Board)

Le groupe de stagiaires mettra en place la représentation graphique et l’intention du déroulement de l’histoire par le biais de dessins réalisés de façon simple et présentée de façon linéaire. Ce scénarimage permettra d’envisager le cadrage, la position de la caméra par rapport au sujet, le timing, les propositions de bruitages, les autres effets sonores et la musique. La représentation graphique et l’intention du déroulement de l’histoire.

L’avant-tournage

À partir des éléments du scénarimage, le groupe de stagiaires proposera la répartition des rôles ainsi que les dialogues en n’établissant le caractère de chaque acteur en fonction de l’histoire et du concept à faire passer. Les accessoires devront être simples ou stylisés pour ne pas bloquer le processus de production.

clap-cinema
Plan fixe sur l'arrivée de Pierre et Paul en grande conversation

Le tournage

En raison de la durée du stage, le film ne contiendra que quelques scènes composées d’un certain nombre de plans. Idéalement, chaque stagiaire doit endosser tous les rôles : techniciens (prise de vue, lumière, son, accessoiriste, etc.), réalisateur et acteur.

La connaissance de la technique

Pendant la formation, il sera distillé, au moment importun, des connaissances techniques qui permettront de ne pas limiter la création. Cette information technique permettra d’éviter des réalisations périlleuses. Seront étudiés pour répondre à l’exigence de la formation : la caméra vidéo, l’ordinateur, les cartes son, les compressions de fichiers (Codec), la diffusion sur des sites Internet, la diffusion sur YouTube, Vimeo, Dailymotion. Seront également abordées les notions de gravure telle que les simples couches, les doubles couches, le Blu-ray, etc.

A chacun sa place

Afin que chaque stagiaire puisse occuper l’ensemble des postes, il sera organisé une répétition globale. Par la suite chaque scène sera tournée par une équipe ainsi constituée. Le réalisateur de la scène dirigera les acteurs et les techniciens. Les scènes successives permettront de faire tourner les rôles.

  • Le réalisateur sera responsable d’une scène composée de plusieurs plans. Il organisera les répétitions et le placement des personnes dans l’espace.
  • Les acteurs joueront leur rôle selon les directives du réalisateur
  • Le cadrage sera sous la responsabilité du cadreur (cameraman)
  • La prise de son sera sous la responsabilité du perchma.
  • L’éclairage sera sous la responsabilité du responsable lumière
  • L’accessoiriste sera responsable, s’il y a lieu des costumes et du maquillage. (HMC : Habillage, coiffure, maquillage)

La post-production

La post-production sera réalisée en groupe. En fonction de l’entreprise, et du nombre d’ordinateurs à disposition, les équipes seront réparties en travaillant chacun sur des scènes spécifiques.

Le film sera monté dans son entier en y incorporant la musique, les bruitages et éventuellement des voix off. Chaque étape sera complétée d’informations techniques.

Les deux dernières heures de la formation serviront à l’analyse de la production réalisée pendant le stage ainsi qu’un jeu de questions-réponses sur certains dispositifs qui n’auraient pas été mis en lumière ou qui répondent à des préoccupations particulières.

La post-production sera réalisée sur Adobe Premiere, Adobe Audition, voire After effects.

Découvrir les formations à la carte

Pierre Tomy Le Boucher, vous propose une présentation gratuite (sur site) des formations proposées par le centre de formation. Le jeu de questions / réponses permettra d’apporter des réponses concrètes aux salariés.

Organisation et renseignements au : 06 19 62 02 75 ou par Email

[addtoany]Partager cette page sur vos réseaux favoris